Psychologue clinicienne

Docteur en Psychopathologie clinique

Psychanalyste

Chercheur associé au Centre de Recherche en Psychanalyse, Médecine et Société

 

 

 

Diplômes :

2004 : Doctorat de Psychopathologie clinique et Psychanalyse, Université Aix – Marseille I.

2001 : D.E.S.S. Psychopathologie clinique. Université Paul Valéry, Montpellier III.

2000 : D.E.A. Psychanalyse et lien social. Université Paul Valéry, Montpellier III.

 

 

Activité exercée :

Psychologue clinicienne depuis 2001, en institution (Sanitaire et Médico-sociale) et en libéral (cabinet depuis 2010).

Chargée de cours en Psychologie clinique et Psychopathologie, Laboratoire de Psychopathologie clinique et Psychanalyse Aix-Marseille I (de 2007 à 2010).

Interventions pédagogiques en psychologie clinique, Universités de Poitiers et Paris 7 (de 2006 à 2008)

 

Domaines de Recherche :

Mes activités de recherche concernent de manière générale l’articulation de l’originaire avec le contemporain. Autour de la problématique du refoulement (originaire) et de ses effets en matière de subjectivation, mes recherches tendent ainsi à déplier les mécanismes à l’oeuvre chez le sujet moderne en termes de constitution subjective (en ses différentes phases : enfance, latence, adolescence,…), de sexuation, et de construction identitaire.

  • La période de latence chez l’enfant
  • Adolescence, corps et sexuation
  • Identité et sexuation chez le sujet adulte moderne

 

Publications :

Revues Indexées à Comité de lecture (PsycINFO):

Ahmad J. (2005), « L’expérience du mensonge au cours de la période de latence comme opération structurante », Cliniques Méditerranéennes n°74 : La trans-sexualité : Défiguration, déformation, déchirement, Erès, Ramonville Saint-Agne, pp.257-269.

Ahmad J. (2006), « La nouvelle temporalité de la latence. Pour une période de latence revisitée du point de vue du temps », Neuropsychiatrie de lenfance et de ladolescence (2006).

Rassial J.J., Benhaïm M., Ahmad J., Jacobi B., (2007) « Temps, structure et psychogenèse », in L’évolution psychiatrique 72 (2007) 469-476.

Ahmad J. (2012), « La période de latence comme temps logique », Recherches en Psychanalyse 2012/1 n°13, 43-50.

Ahmad J. (2015), « L’hystérie aujourd’hui. De la névrose au discours : histoire et modernité de l’hystérie ». Article proposé à la revue Recherches en Psychanalyse.

Ahmad J. (2015), « Le refoulement : une malédiction sur le sexe ». Article proposé à la revue Psychologie clinique.

 

Chapitres douvrages collectifs :

Ahmad J. (2015), « La histeria hoy. Historia y modernidad de un discurso sobre el sexo », Histeric@s insatisfech@as, à paraître en Espagne.