• Psychanalyste
  • Membre d’Espace analytique et de la Fondation européenne pour la psychanalyse
  • Docteur en Anthropologie Psychanalytique (Paris 7)
  • Professeur agrégé de l’enseignement supérieur
  • Responsable pédagogique du D.U. Voix et Symptômes (Paris 7)

 

Thèmes de recherche

  • Voix et Psychanalyse

A la suite des travaux initiés par Michel Poizat et Paul-Laurent Assoun, et de ma thèse « La voix au risque de la perte ; de l’aphonie à l’ ‘a’ phonie », il s’agit de verser une nouvelle pièce au dossier de la « pulsion invocante » lacanienne, à partir de la clinique des pathologies vocales qui mettent en échec le geste médical (phoniatrie), rééducatif (orthophonie), pédagogique et artistique. Que peut dire la psychanalyse de la clinique des aphonies, des dysphonies, des mutismes, du bégaiement, de la réassignation vocale des transsexuels pour lesquels « la voix » est le dernier bastion qui résiste à la métamorphose sexuelle ? Que devient « le cadre analytique » pour un patient privé de la parole audible, et qui s’adresse à un analyste ? Cette thématique interroge la transversalité des savoirs à travers un colloque Voix/Psychanalyse s’inscrivant depuis 2010 dans le cadre des Journées Mondiales de la Voix, et donnant lieu à des Actes du colloque.

  • Le masochisme au féminin et « le discours du masochiste »

Il s’agit de se confronter aux glissements et voltefaces du discours analytique, de Freud à Lacan. C’est en effet le seul des concepts à revêtir toute une panoplie de qualificatifs (érogène, moral, « féminin »… s’agissant d’une certaine clinique masculine), et à « souffrir » du manque d’exposés de cas cliniques féminins, jusqu’à conduire le clinicien à en repérer la trace sous forme de « tendance masochique ». Il s’agit dès lors d’interroger ce qu’il en serait d’un « Discours du Masochiste », dialecte ou non du discours hystérique, mais qui viendrait brouiller la cartographie de la structure et de l’écoute clinique qui peut en être faite.

  • Le « discours du religieux », palinodie du « discours de l’analyste » & Traductions des ouvrages de Freud et des post-freudiens sur le religieux

Le « discours du religieux » s’inscrit dans un lien à l’autre, et au maître, qui vient légitimer un « désir  religieux » qui travaille la structure du sujet de l’inconscient. Non entendu, il embraye sur une affiliation à des sectes qui proposent le salut « clef en main ». Confronter le discours religieux et le discours analytique passe par un retour à l’allemand freudien, conduisant à une nouvelle traduction et commentaire des œuvres de Freud et des post-freudiens, et l’établissement d’un glossaire à destination des étudiants germanistes ou non.

 

 

Sélection parmi les derniers articles et ouvrages :

  • « La traduction à l’épreuve de l’inconscient ; destins de l’allemand freudien », in Figures, 2014.
  • Voz “flagelada”, voz “transfigurada”: a perpétua “clandestinidade vocal”. In: MALISKA, Maurício Eugênio. a voz na psicanálise e suas incidências na constituição do sujeito, na clínica e na cultura. Curitiba: Juruá, 2015.
  • Voix éperdues, éditions Solipsy, avril 2014.
  • A bas bruit, la voix, sous la dir. de Gillie C., Actes de la Journée Mondiale de la Voix 2016, éditions Solipsy, 2016.
  • Voix des murs, Voix d’a-mur, sous la dir. de Gillie C., Actes de la Journée Mondiale de la Voix 2015, éditions Solipsy, 2016.
  • Traduction de L’avenir d’une illusion de Freud, assorti d’un glossaire des termes freudiens, dans l’édition critique de Paul-Laurent Assoun, collection Psychanalyse et Religion, Cerf, 2012.
  • Traduction de L’illusion d’un avenir de Pfister, assorti d’un glossaire des termes freudiens, dans l’édition critique de Paul-Laurent Assoun, collection Psychanalyse et Religion, Cerf, 2014.
  • « L’inhibition vocale : deuil de la parole et mélancolie », in La clinique lacanienne 2014/2 (n°23), p.115-134.
  • « Se taire à ôte voix ; les aphonies psychogènes », dans De la voix parlée au chant, sous la dir. de Carine Klein-Dallant, Editions Klein-Dallant, octobre 2016.
  • « L’avant-coup du Trauma », in Trauma, Temps, Histoire, Actes du congrès de Vienne 2014, octobre 2016.