Organisé par B. Pachoud, O. Putois & S. Troubé

Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS) EA 3522

Université Paris-Diderot

A l’Auditorium du pôle des langues et civilisations, INALCO, 65 rue des Grands-Moulins, 75013 Paris de 9h-12h45 & 14h30-18h30

Ce colloque, pensé dans un esprit interdisciplinaire, proposera un double aperçu, à la fois historique et contemporain, sur les rapports entre psychanalyse, psychiatrie et philosophie, qui ont contribué, chacune à leur manière, à produire un discours sur le champ de la psychopathologie. L’interaction entre ces trois perspectives est en effet constante, aussi bien historiquement (que l’on pense à l’importance de la phénoménologie pour Binswanger, ou à l’œuvre de P. Fédida) que dans la contemporanéité – ainsi des travaux de Louis Sass, manifestant l’attention de la psychiatrie contemporaine à l’endroit des modèles phénoménologiques, ou l’intérêt croissant du champ psychanalytique lacanien pour la philosophie du langage ordinaire, qu’Austin disait pouvoir aussi appeler « phénoménologie linguistique ». On souhaite interroger les tenants et les aboutissants de ces interactions en compagnie de spécialistes reconnus, qui évoqueront aussi bien les théories contemporaines de l’empathie à la croisée des neurosciences et de la philosophie, ou la modélisation phénoménologique fine de la schizophrénie, que l’importance conceptuelle de la philosophie du langage ordinaire pour Lacan ou les tentatives de mobilisation de la théorie winnicottienne de l’identification en philosophie sociale.