rnée scientifique Organisée par Simone Korff-Sausse (CPRMS) et Régine Waintrater (CEPP)

Participants : Florence Guignard, Simon-Daniel Kipman, Simone Korff – Sausse, François Levy, Régine Waintrater, Salomon Resnik

Argument

W. Bion est un psychanalyste célèbre et méconnu à la fois : sa réputation d’auteur difficile et abstrait en décourage trop souvent l’approche. Novatrice et originale, sa pensée s’étend bien au delà de la stricte discipline psychanalytique, en se portant vers des domaines aussi variés que la philosophie orientale, la mystique ou l’homme dans la guerre.

Mais Bion est avant tout le psychanalyste qui nous a donné la théorie de la pensée la plus aboutie : pour lui, l’activité de pensée, loin de se réduire au seul fonctionnement intellectuel, procède à l’intégration toujours renouvelée de l’émotion et de l’imagination, dont la rêverie constitue la pierre angulaire. Il nous montre combien notre appareil psychique prend sa source dans la sensorialité primitive, cette matrice somato-psychique qu’il nomme le protomental, que les découvertes récentes sur les bébés ont étonnamment mis en lumière.

De son oeuvre immense et protéiforme, nous tirerons quelques fils, afin de montrer que la conception bionienne de la psyché propose un changement de paradigme et ouvre sur un nouveau modèle pour la psychanalyse contemporaine.