Principes généraux

 

Les étudiants sont invités à effectuer leur mobilité à l’étranger durant l’année de L3. C’est en effet cette année-là du cursus qui est la plus propice pour un tel projet.

La mobilité à l’étranger peut également se concevoir en M1. Elle n’est pas autorisée en Master 2 Recherche ou en Master 2 Professionnel.


 

Mobilité en licence 3

Les mobilités ne peuvent avoir lieu que le 2ème semestre

  • L’étudiant est dispensé de présence au TD de supervision et du « Séminaire de méthodologie de l’observation et de l’écriture cliniques (note clinique) » durant son séjour à l’étranger.
  • Il s’engage à réaliser les 200 heures de stage sur un semestre soit avant son départ soit après son retour de l’étranger.
  • Il doit rendre une note clinique avant ou après son séjour à l’étranger (voir les modalités du rendu de la note clinique avec l’enseignant en charge du TD).

 


 

Mobilité en Master 1

 

Une mobilité sur un seul semestre en Master 1 n’est pas envisageable compte tenu du volume horaire obligatoire pour valider le stage (300 heures).

 

En cas de mobilité sur deux semestres avec réalisation du stage et mémoire

  • L’étudiant est dispensé de présence au TD de supervision et au séminaire de mémoire durant les deux semestres.
  • Il doit s’assurer d’une supervision équivalente à l’étranger (supervision collective et/ou individuelle).
  • Il doit établir un contact par courriel avec un enseignant titulaire d’un séminaire de supervision et d’un séminaire de mémoire afin de présenter un mémoire lors des sessions de mai ou de juin de la même année.

 

En cas de mobilité sur deux semestres sans réalisation du stage et mémoire

  • L’étudiant peut effectuer son année universitaire de M1 sur deux ans : l’année de mobilité valide ainsi les enseignements théoriques et la seconde année à l’UFR permet de valider le stage et le mémoire

 


 

La validation du stage et de la supervision lors d’un stage à l’étranger

 

Si l’étudiant réalise un stage à l’étranger (en mobilité d’études ou de stage), il doit s’assurer d’une supervision sur place en vue de la validation de son stage.

 

Modalités de supervision

La supervision doit être effectuée selon l’une des modalités suivantes :

  • Participation à un séminaire de supervision dans l’université d’accueil et contact à distance avec un enseignant titulaire chargé d’un séminaire de supervision à l’UFR
  • Participation à un séminaire de supervision sur le lieu du stage et contact à distance avec un enseignant titulaire chargé d’un séminaire de supervision à l’UFR
  • Si la mobilité ne prévoit pas de supervision dans l’université d’accueil, l’étudiant fait appel à un enseignant titulaire de l’UFR chargé d’un TD de supervision et établir un contact régulier avec lui (rendez-vous via skype 1h30 par semaine etc.).

 

Validation du stage et de la supervision

Pour valider son stage et la supervision, l’étudiant doit fournir les documents suivants :

  • Une lettre signée de l’institution indiquant le total du nombre d’heures (200h en L3 et 300h en M1) qui ont été réalisées pendant la période de stage.
  • Une lettre signée du psychologue référent disant qu’il a encadré l’étudiant dans l’institution du stage. Dans cette lettre doit apparaître le descriptif des activités que l’étudiant a suivi pendant son stage.
  • Une lettre signée du responsable de la supervision dans le pays d’accueil (université, lieu du stage etc.).
  • Une attestation de l’enseignant du TD de supervision indiquant les modalités de suivi durant la période de stage.
  • Le carnet de stage validé par l’institution et par l’enseignant chargé de la supervision.

A noter :

  • Lorsque vous êtes en mobilité d’études, le stage et la supervision ne donnent pas lieu à l’acquisition de crédits dans l’université d’accueil. C’est l’UFR qui valide votre stage et votre supervision et qui vous accorde les crédits correspondants au stage et à la supervision.

 

  • L’année de L3 ou de M1 est validée grâce aux crédits (ECTS) obtenus à l’étranger, et uniquement à cette condition. L’étudiant n’obtenant pas le nombre de crédits suffisants durant sa mobilité à l’étranger devra se réinscrire en L3 ou M1 afin de compléter les crédits manquants.

 

Pour plus d’informations concernant votre stage, consultez le Guide des stages