La Formation Qualifiante « Ressorts subjectifs de la radicalisation » vise à transmettre les ressources conceptuelles et cliniques propices à soutenir la pratique des professionnels concernés par les phénomènes de radicalisation, quelles que soient leur profession (psychologues, psychiatres, psychanalystes, travailleurs sociaux, éducateurs, etc.) ou la spécificité de leur champ d’intervention (adolescents, adultes, psychiatrie, social, milieu carcéral, etc.). L’essentiel de la formation sera consacré aux ressorts subjectifs des processus de radicalisation, que l’on articulera aux facteurs sociologiques et géopolitiques impliqués. Le 1er module propose d’interroger la pertinence de la notion d’emprise mentale, centrale dans nombre de travaux : cette notion suffit-elle à expliquer les phénomènes étudiés ? Nous introduirons alors le concept de symptôme, qui rappelle combien ces phénomènes mobilisent des processus psychiques à envisager au cas par cas.
Dans ce cadre général, nous étudierons plus en détail la question du passage à l’acte terroriste, ainsi que les liens complexes de la radicalisation avec les différentes phases de la vie (notamment l’adolescence, âge le plus à risque), et avec certains milieux qui semblent particulièrement propices à sa dissémination
(essentiellement le milieu carcéral). Dans le 2ème module, nous nous intéresserons à ce qu’il en est du traumatisme, du côté des victimes du terrorisme. La formation se clôturera par un 3ème module qui analyse le phénomène massif de la radicalisation et du jihadisme des femmes.

Directeur du diplôme

Fethi Benslama, professeur de psychopathologie clinique

Responsable universitaire

Thierry Lamote, maître de conférence de psychopathologie clinique

 

Responsable pédagogique

Giorgia Tiscini, ATER, psychopathologie clinique

 

Publics concernés

Cette formation s’adresse aux acteurs publics et à leur professionnel confronté, dans le cadre de leur travail quotidien, à des questions en lien avec la radicalisation: psychologues, travailleurs sociaux, médecins, avocats, éducateurs spécialisés…

Conditions d’admission

Niveau souhaité : Master.
Licence acceptée, sur dossier, selon les activités professionnelles du candidat
Acteurs publics.

Compétences visées

Il s’agit de proposer des notions théoriques et pratiques afin de :

  • Appréhender cliniquement les phénomènes de radicalisation
  • Repenser et contextualiser la notion d’emprise mentale

Programme

Argument : Lors de cette formation qualifiante, nous aborderons les divers ressorts subjectifs et les différents facteurs, en jeu dans ces phénomènes de radicalisation. A partir d’une articulation théorico-clinique serrée, il s’agira de transmettre aux participants les ressources conceptuelles et cliniques propices à soutenir leur pratique professionnelle, quelle que soit leur profession ou la spécificité de leur champ d’intervention (adolescents, adultes, psychiatrie, milieu carcéral, etc.)

 

  1. Les ressorts subjectifs (29h)
  • Le surmusulman et le saut épique (3h30)
  • Déconstruction de la notion d’emprise (4h)
  • Genre et radicalisation : le jihadisme des femmes  (6h)
  • L’effroi et les traumas, face au terrorisme (4h)
  • Processus subjectifs de la radicalisation / radicalisation et adolescence (4h)
  • Délires et passages à l’acte socialisés dans la radicalisation (3h30)
  • Clinique de la radicalisation en milieu carcéral (4h)

      2. Supervision et construction de cas (4h)

Présentation et analyse de cas par les praticiens et par les participants

 

Calendrier

  • Lundi 13 mai 2019 de 9h30 à 13h et de 14h à 18h
  • Mardi 14 mai 2019 de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30
  • Mercredi 15 mai 2019 de 9h à 13h et de 14h à 18h
  • Jeudi 16 mai 2019 de 9h à 13h et de 14h à 17h30
  • Vendredi 17 mai 2019 de 9h à 13h

Tarifs

* Inscription en formation continue : 980 €
* Inscription à titre individuel : 490 €

Pour les employeurs : une convention de formation sera établie après réception de l’accord de prise en charge.
Pour les individuels : règlement par chèque à l’ordre de l’Agent Comptable de l’Université Paris Diderot à nous faire parvenir après votre admission.

 

Inscription

Pour vous inscrire merci de nous faire parvenir par courrier votre fiche d’inscription remplie et signée ainsi que l’accord de prise en charge employeur (si vous êtes financé.e par votre employeur), au plus tard le 15 avril 2019.

  • Durée de la formation

    33 heures de formation
    du 13 au 17 mai 2019

  • Tarifs

    Sans prise en charge : 490 €
    Avec prise en charge : 980 €

  • Pour en savoir plus

Contact
rf.toredid-sirap-vinu@ocnalb.arual

Nous rencontrer
Bât. Olympe de Gouges
bureau 414, 4e étage
8 rue Albert Einstein
75013 Paris

Nous écrire

Université Paris Diderot Paris 7
IHSS / Département d’études psychanalytiques
Service Formation Continue – case 7058
75205 Paris cedex 13