En partenariat avec l’Institut Européen EMMANUEL LEVINAS

150xNx201200420_levinas_logo,P5B1,P5D.JPG.pagespeed.ic.ptg4jv9TFA Lieu de formation :
Université Paris Diderot

8 rue Albert Einstein

75013 Paris

 

Public

Cette formation s’adresse aux psychologues, médecins, aux acteurs sociaux et à toutes personnes du monde médical, para-médical, associatif et du monde de l’entreprise qui se préoccupent de ces questions sur le plan individuel ou collectif, et qui peuvent être amenées, où qui le souhaitent, à participer à des comités d’éthique dans les champs : médical, associatif, éducatif et du travail

 

Conditions d’admission

Niveau souhaité : Master pour les étudiants et les professionnels

Sur dossier, selon les activités professionnelles du candidat

 

Objectif de la formation

Le but de cette formation est d’acquérir de nouvelles compétences théoriques et pratiques permettant de participer à des Comités d’Éthique dans les milieux du soin, de l’éducation et de l’entreprise.

Le vide juridique actuel créé par certaines avancées scientifiques, notamment en médecine, et la mutation sociale nécessitent le recours à des positions et à une réflexion éthique.

Ce DU propose un enseignement pluridisciplinaire qui aborde autant la psychanalyse, la philosophie et la religion pour permettre l’acquisition des fondamentaux sur lesquels on peut s’appuyer pour développer une réflexion éthique, et de l’inscrire dans les lieux professionnels où se posent ces questions.

 

Compétences visées

Il s’agit de proposer aux participants d’identifier les lieux sociétaux, médicaux, éducatif et du travail qui sont aujourd’hui traversés par la question éthique, et d’acquérir des compétences psychanalytiques et pluridisciplinaires dans les Humanités philosophiques, scientifiques et religieuses pour les aider à se positionner dans le débat éthique contemporain.

 

Présentation

Cette formation vise à approfondir les connaissances pluridisciplinaires indispensables à la réflexion éthique. L’éthique suppose un sujet à même de pouvoir répondre de ses actes. Comment définir aujourd’hui dans notre monde contemporain de la Biopolitique un sujet éthique à même d’assumer cette responsabilité ? Il s’agit ainsi de développer les apports des différentes disciplines scientifiques à cette question qui concerne la médecine, la science, les sciences humaines et sociales et la religion. Nous donnerons une importance particulière à la psychanalyse, la médecine et la religion, en tant que les trois ont un rapport au corps et à l’éthique. Ce qui nous permettra d’aborder les nouvelles questions qui se posent de la naissance de la vie jusqu’à la mort, à travers la PMA, la GPA, l’accompagnement de la fin de vie, de l’homme augmenté et du transhumanisme, dans la perspective de la construction d’une éthique de la responsabilité qui intègre le « vivant » dans une ontologie de l’être parlant dont l’identité et son environnement social sont en pleine mutation.

La question de la responsabilité traverse toutes les tentatives de penser l’éthique, depuis les vertus grecques jusqu’à Levinas, en passant par les humanités bibliques, qui montrent que la faute originelle n’est pas la transgression de l’interdit, mais de faillir à sa responsabilité.

Une éthique de la responsabilité ne peut être réduite à l’argument kantien de « faire son devoir ». Elle vient plus profondément s’installer au cœur de la problématique d’un sujet humain en tant qu’il a à répondre de son désir. C’est ce que Jacques Lacan, dans la suite de Sigmund Freud, peut par exemple développer dans ses prémisses à tout développement de la criminologie. Les philosophes de l’École de Francfort de leur côté en pointèrent l’incidence dans les questions modernes du politique et du sociétal. Il n’est pas anodin qu’ils furent ceux qui concevaient que la psychanalyse se posait en partenaire pour le sauvetage d’un sujet humain.

Responsables

Responsable universitaire :Christian Hoffmann, Pr de Psychopathologie clinique, Université Paris Diderot Paris 7, psychanalyste,

Responsable pédagogique : Gérard Rabinovitch, Chercheur au CERSES – Université René Descartes/CNRS, chercheur associé au CRPMS, Directeur des enseignements universitaires à l’AIU (Institut Européen Emmanuel Lévinas).

Enseignants pressentis

(sous réserve de modification)

  • Philippe Abastado Directeur de recherche à l’Université Paris Diderot Paris 7, cardiologue.
  • François Naudy, Docteur en médecine interne.
  • Armand Abécassis Professeur émérite de philosophie générale et comparée, Université Michel de Montaigne, Bordeaux III.
  • Sébastien Allali enseignant en philosophie Paris.
  • Jean Claude Ameisen Professeur d’immunologie, Paris Diderot Paris 7.
  • Claude Birman Professeur agrégé, Chaire supérieure de philosophie, Classes préparatoires littéraires à Paris.
  • Daniel Dayan Directeur au CNRS, Professeur à la New School for Social Research, New York.
  • Christian Hoffmann Professeur de psychopathologie à l’Université Paris Diderot Paris 7.
  • Laurie Laufer Professeur de psychopathologie à l’Université Paris Diderot Paris 7.
  • Eric Pommier Professeur agrégé, docteur en philosophie, chercheur associé au CNRS-CERSES.
  • Gérard Rabinovitch Chercheur au CERSES-Université Paris Descartes/CNRS, chercheur associé au CRPMS, directeur des enseignements universitaires à l’AIU (Institut Européen Emmanuel Lévinas).
  • Franklin Rausky Maître de conférence, HDR, à l’Université de Strasbourg.
  • Jacques Semelin Directeur de Recherches au CNRS-CERI, professeur à Science-po, Président de l’Encyclopédie des violences de masses.
  • Alain Vanier Professeur de psychopathologie, Paris Diderot Paris 7.
  • Philippe Zard Maître de conférence en littérature comparée à l’Université Paris Ouest Nanterre.
  • Paul Zawadzki Maitre de conférence en sciences politiques à l’Université de Paris I.

Contenu

1er Semestre

  • François Naudy, Philippe Abastado, Jean-Claude Ameisen : L’éthique en médecine scientifique.
  • Christian Hoffman : Responsabilités et subjectivité contemporaines.
  • Armand Abécassis : Méthode de recherche et de connaissance dans la tradition juive
  • Daniel Dayan et Paul Zawadzki : Les apories de la Démocratie et des Médias entre éthique de conviction et éthique de responsabilité

2e semestre

  • Yves Clôt : L’éthique dans le monde du travail
  • Franklin Rausky et Amos Squeverer : Psychothérapies et Humanisme
  • Armand Abécassis : Qu’est ce que la transmission ? Pourquoi ? À qui ? Quand ? Par qui ?
  • Gérard Rabinovitch : La Responsabilité pour la vie, parcours de philosophie politique.

Cycle de conférences mensuelles :
Figures de la Responsabilité
Sous la direction de Christian Hoffman et Gérard Rabinovitch.

Avec durant l’année des interventions en séminaires ou dans le Cycle de conférences de : Patrick Amoyel, Fethi Benslama, Alain Vanier, François Villa, Dominique Bourel, Christian Huglo, Jacques Semelin, Corinne Pelluchon, Sébastien Allali, Dan Arbib, Jérome Benarroch, Julia David, Lise Haddad, Avishag Zafrani, Philippe Abastado, Jean-Michel Salanskis, Christophe Dejours, Patrick Vassort, Rivon Krygier, Régine Waintrater, Philippe Zard, René Samuel Sirat, Céline Masson, Daniel Epstein, etc.

Calendrier des enseignements

(sous réserve de modifications)

160 heures de formation réparties sur 6 heures les jeudis de 14h à 20h. Ce DU donne accès à des conférences mensuels qui se déroulent aux mêmes dates de 20h à 22h. (heures non comptabilisées dans la formation)

Dates :

  • Début de la formation le 27 novembre 2018 jusqu’au 25 juin 2019.

Coût de la formation

Le coût global de l’inscription comprend le tarif de formation continue et des droits d’inscription universitaire. L’université Paris Diderot est un établissement assujetti redevable partiel à la TVA. Les activités relevant de la formation continue sont exonérées de TVA.

Coût pédagogique :

Sans prise en charge : 1120 €

Avec prise en charge * : 2240 €

* L’accord de prise en charge signé par le financeur devra parvenir à l’établissement dans les meilleurs délais.

Les frais d’inscription liés au droit du diplôme national sont en sus. Ce montant est de 243€. En cas de non prise en charge, les frais d’inscription sont à la charge du stagiaire.

Candidature

Votre inscription est conditionnée à l’acceptation de votre candidature par la commission pédagogique du diplôme. Merci de nous faire parvenir par voie électronique ou postale avant le 7 septembre 2018 :

  • la fiche de candidature D.U dument complétée,
  • un CV (2 pages maximum),
  • une lettre de motivation précisant les raisons qui vous conduisent à postuler, votre parcours et votre projet professionnel,
  • la photocopie du diplôme permettant l’accès à la formation
  • la fiche accord de prise en charge employeur signée et tamponnée confirmant la prise en charge financière des frais de formation, si vous êtes dans ce cas

 

par mail : rf.toredid-sirap-vinu@ocnalb.arual

ou par voie postale :

Université Paris Diderot

IHSS / Département d’Études psychanalytiques

Service Formation Continue Case 7058
75205 Paris cedex 13

Si votre candidature est retenue, vous devrez procéder obligatoirement, avant l’entrée en formation,  à une inscription administrative (frais d’inscription correspondant au droit du diplôme national) et à une inscription pédagogique auprès de l’UFR.

L’université se réserve le droit d’annuler une formation si le seuil de stagiaires requis n’est pas atteint.

Contact
Laura Blanco
rf.toredid-sirap-vinu@ocnalb.arual
01.57.27.63.96

 

Nous rencontrer
Bât. Olympe de Gouges
bureau 414, 4e étage
8 rue Albert Einstein
75013 Paris

 

Nous écrire

Université Paris Diderot Paris 7
UFR d’Études Psychanalytiques
Service Formation Continue – case 7058
75205 Paris cedex 13